visiter Dublin en une journée Temple Bar
Europe,  Irlande

A quoi s’attendre lors d’une expatriation ?

Il y a toujours quelqu’un dans votre entourage qui a choisi l’expatriation. Cette personne a réussi à « tout plaquer » pour vivre une expérience unique. Elle a réussi à se détacher de tout, du moins selon votre perspective.

Vous n’êtes pas prêt(e) à franchir le cap, à vous éloigner de votre famille et de vos amis, à partir dans une ville inconnue, à parler une langue étrangère, seul(e) ou accompagné(e).

Mais pourquoi pas vous, après tout ? 

“En réalité, les seules limitent qui existent sont en nous”.

Tout d’abord, posez-vous les bonnes questions avant de partir en expatriation

  • L’idée de partir vivre à l’étranger vous a-t-elle déjà traversé l’esprit ?
  • Si oui, pourquoi avez-vous laissé cette idée de côté ?
  • Qu’est-ce qui vous bloque dans l’éventualité de partir « à l’autre bout du monde » ?
  • Comment faire face au manque d’argent et d’emploi au début de cette expérience ?
  • Comment établir des relations amicales ?
  • Comment allez-vous réagir en vous éloignant de votre famille et de vos repères, et vice versa ?

« Êtes-vous déjà parti(e) seul(e) pendant quelques heures à quelques jours ? Je pense que c’est une étape très importante. Pour ma part, avant de partir à Londres, je ne savais pas comment occuper mon temps en solo. Que ce soit du shopping, aller dans un café, aller au cinéma, visiter un musée. Durant mes six mois londoniens, je me suis forcée, au début, à aller au musée, puis à passer une journée seule à l’extérieur, aller au restaurant un midi puis un soir seule… Un véritable challenge, mais je ne regrette rien. Maintenant, j’apprécie de passer une journée, une après-midi à l’extérieur, et même à la maison seule et à mon rythme. Oui, je suis le genre de personne hyper active, qui ne peut pas rester enfermée à moins d’être malade avec 40 de fièvre. Tout est possible et on peut s’adapter à, presque, tout. Oui, il me fallait quand même appeler mon chéri le soir pour raconter ma journée =D.” Maëlle

Expatriation, continuité de vie ou redémarrage nécessaire ?

Il y a toujours cette peur d’être dans un lieu inconnu, seul(e), de se sentir vulnérable et sans filet. Mais n’est-ce pas une belle manière de découvrir qui vous êtes réellement ?

Souvent, partir vivre à l’étranger résulte de la volonté de tout recommencer à zéro, de rompre avec le monde étudiant et d’entrer dans la « vie d’adulte », un moyen de retarder le moment du métro-boulot-dodo, du « CDI, maison, enfants »…

Je pense que partir vivre à l’étranger est tout simplement la continuité de votre vie actuelle, qu’il faut le prendre comme l’étape et non comme un redémarrage à zéro. A part, si c’est ce dont vous avez vraiment besoin ! Un sac à dos et hop, c’est parti !!!

Le choix du logement : se prémunir contre les arnaques !

Si vous envisagez de partir à l’étranger, deux options s’offrent à vous : rechercher un logement depuis la France pour une installation directe. Vous pouvez consulter des sites tels que Airbnb, Homelidays.com, par exemple. Ou bien, opter pour un début en auberge de jeunesse et chercher sur place.

Des plateformes comme Workaway, Helpx permettent de trouver un logement en échange de quelques heures de travail par jour, et même parfois être nourri. Cela peut être une alternative quand on souhaite passer que quelques semaines dans une ville, un pays avec un esprit assez baroudeur.   

L’emploi à l’étranger : comment le dénicher ?

Tout dépend de vos objectifs. Si vous cherchez un emploi rapidement et dans n’importe quel domaine, regardez les forums Facebook et le porte-à-porte.

En revanche, si vous visez un poste spécifique tel que project manager, financier, conseiller, RH… Je vous conseille de regarder en amont sur des sites internet pour postuler depuis la France. Vous avez des sites comme Indeed, Monster, Linkedin et sur les sites des sociétés.

Intégration sociale : comment s’installer ?

Du point de vue social, cela dépend de plusieurs éléments.

Votre logement, si vous êtes seule, en coloc, en auberge de jeunesse. 

Votre travail, s’il s’agit d’une équipe jeune partageant des centres d’intérêt similaires.

Avant tout, vouloir vivre une expatriation, c’est vouloir découvrir une nouvelle culture, tout en essayant de construire une vie ailleurs sans pour autant oublier celle laissée en France. 

Cependant, il est important de se rappeler que c’est un véritable défi, mais le réussir vaut toutes les récompenses. Cette aventure vous accompagnera tout au long de votre vie et vous changera de manière significative.

Si cela vous intéresse, j’ai rédigé des articles relatant mes expériences de 6 mois à Londres et 2 ans à Dublin.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *